Accueil » Non classé » Comment être écolo et avoir un site web ?

Comment être écolo et avoir un site web ?

Être écolo et avoir un site web peut sonner contradictoire, cependant, avec quelques actions et optimisations, il est possible de rendre sa boutique en ligne ou son site web écologique.

J’avais déjà abordés le site du web et de l’écologie à titre personnel dans un article dédié : Baisser votre empreinte carbone numérique avec quelques gestes simples !

Ce n’est pas une liste exhaustive et chacun à son niveau peut participer à rendre son site plus écologique, dans la mesure du possible. Les e-commerçants ne sont pas les seuls concernés, les blogueurs dont je fais partie mais également (et en premier lieu), les développeurs de ces sites qui doivent avoir en tête la notion de performances, on parle alors d’éco-conception.

Prendre un hébergeur éco-friendly

La première étape est « essentielle » si vous voulez rendre votre site plus « vert ». En effet, les hébergements sont la base de nos sites web et un peu de tout ce qui nous entoure.

Si vous ne le savez pas, votre hébergeur possède ce qu’on appelle un Datacenter (ou en loue un) dans lequel se trouvent héberger des millions de sites web, applications en tout genre. Le vôtre en fait partie. Ces datacenters sont des gouffres énergétiques et avec la numérisation d’un peu tout ce qui nous entoure et les multiples services de cloud, lis sont de plus en plus nombreux.

C’est pourquoi il est primordial que votre hébergeur ait une politique écologique de premier ordre. Infomaniak par exemple est un hébergeur Suisse avec une politique RSE très forte et engagée. L’environnement et la protection des données sont la priorité de l’hébergeur.

De mon côté, je travaille régulièrement avec Nexylan, un excellent hébergeur de la région Lilloise et qui utilise des datacenters qui répondent à des normes environnementales supérieures.

Éviter les envois de mails inutiles

Le mail est devenu au fil du temps le support privilégié pour la communication entre les utilisateurs et le site, qu’il soit un e-commerce, un site vitrine ou autre.

Le souci c’est que chaque mail consomme en moyenne 19g de Co2… Au vu des millions, voire milliards de mails envoyés chaque jour, ça commence à peser.

Pour un e-commerce, pour nouveau client qui va faire son premier achat, cela peut aller de 3 à 5 mails en quelques minutes selon les cas. Sur Prestashop par exemple, vu que c’est un sujet que je connais bien, les mails sont légions :

  • Un mail de bienvenue à l’inscription
  • Un mail de confirmation de commande
  • Un mail de paiement accepté
  • Un mail de produit en commande ou en rupture selon les cas

Dans la liste ci-dessus, on peut descendre à 2 mails… Un mail de bienvenue, c’est essentiel, mais on peut rassembler les mails de confirmation de commande, paiement accepté et d’information sur la disponibilité des produits en maximisant les informations durant le panier et dans le mail récapitulatif.

Également, essayez de simplifier au maximum vos mails transactionnels, évitez les pièces jointes trop lourdes, trop d’images, etc.

Optimiser les images

Les images représentent 90% du web… Je vous laisse imaginer à quel point un minimum d’optimisation de vos images peut avoir des conséquences positives.

Les images sont à la fois lourdes à stocker et également les éléments les plus lourds à transférer lors du chargement d’une page web. C’est pourquoi il est important d’optimiser les images constituant votre site. Si vous utilisez WordPress, je conseille un plugin qui remplit cette fonction dans mon article dédié aux meilleurs plugins WordPress.

Si vous utilisez un autre CMS tel que Prestashop ou un framework comme Laravel, des solutions existent et remplissent très bien cette fonction.

Généralement, une bonne compression n’altère pas la qualité de l’image (en tout cas, à l’œil nu) et permet d’optimiser le poids de l’image jusqu’à 50%.

Optimiser le code

C’est peut-être le point le plus obscur et le plus compliqué à mettre en place.

En effet, l’exécution du code (donc le chargement d’une page web en gros…) consomme de la ressource serveur, et donc de l’énergie. Au plus le code de votre site est lourd à s’exécuter, au plus le serveur aura besoin de ressources et consommer de l’énergie pour venir en venir à bout.

Il est ainsi, dans la mesure du possible, d’optimiser le code en supprimant des parties inutiles ou réécrire certaines parties qui sont contre productives pour les rendre plus rapide à l’exécution.

Également, si votre site tourne sous PHP et que vous utilisez PHP 5.6 notamment, le passage à la version 7.1 ou plus vous permettra à la fois de gagner en performances mais également vous permettra « d’être plus vert ».

Attention tout de même, un changement de version PHP n’est pas sans risque et peut « casser » un site. Vérifiez avec un développeur que cela ne posera pas de problème.

Également, n’hésitez pas à optimiser les requêtes SQL, c’est bon pour tout le monde 😀 !

Mettre du cache et minifier les fichiers statiques

Cette partie est un peu une extension du point précédent. Pour éviter de consommer des ressources inutiles, n’hésitez pas à appliquer une politique de cache, qui rendra votre site rapide et qui sera plus écologique car vous permettez aux navigateurs de ne pas charger une seconde fois des éléments statiques tels que les fichiers CSS / JS et images à chaque fois que vos visiteurs vont sur la même page. Le navigateur se servira dans son cache pour les réutiliser.

Également, n’hésitez pas à minifier vos fichiers CSS / JS, cela vous permettra de gagner encore un peu en ressources.

Si vous utilisez WordPress, j’ai listé plusieurs plugins qui font ça très bien dans mon article dédié aux meilleurs plugins WordPress.

La compensation carbone 🌳

Il a plusieurs façons de compenser les émissions de carbone liées à votre site. Vous pouvez faire un don à une association qui lutte contre le réchauffement climatique, que ce soit ponctuel ou régulier. Certaines entreprises / marques réservent un pourcentage de leur chiffre d’affaires annuel qu’ils réservent à cet effet.

Il est également possible, en tant qu’e-commerçant, de proposer à vos clients de faire un dont à une association ou bien de participer à la reforestation grâce à une implémentation de Reforest’Action ou autres.

Il y a pleins d’autres possibilités, certaines entreprises sont spécialisées dans le domaine, n’hésitez pas à vous renseigner ! 🙂


J’espère vous avoir fait découvrir que c’était pas forcément compliqué faire quelques efforts pour rendre vote site plus « durable » / « vert » et avoir un site web écolo. Généralement, ces points vous permettront également de profiter d’un site plus performant et optimisé pour le référencement.

🌳 Enfin, si vous souhaitez connaitre l’empreinte carbone de votre site internet, vous pouvez vous rendre sur WebsiteCarbon. Le site que vous êtes en train de lire est d’ailleurs 85% plus propre que l’ensemble des pages testées ! Yeah !! 🌳

Score WebsiteCarbon de constantin-boulanger.fr
Score WebsiteCarbon de constantin-boulanger.fr

N’hésitez pas à partager votre score WebsiteCarbon en commentaire !


Rejoignez les 1 644 autres abonnés

9 commentaires sur “Comment être écolo et avoir un site web ?”

    1. Constantin Boulanger

      Salut ! Merci pour ton compliment, ça fait plaisir 🙂

      Ton score est déjà excellent, tu es dans la fourchette haute des sites testés. Si tu peux et que tu es en capacité de faire mieux, n’hésite pas ! Si jamais t’as besoin d’un coup de main, n’hésite pas non plus, je peux aider !

    1. Constantin Boulanger

      Hello !
      C’est peut-être pas top pour toi mais ça veut dire que tu peux faire mieux et c’est ça qu’il faut pendre en compte !
      Si t’as besoin d’aide pour ta migration ou autre, n’hésite pas !

  1. Tiens, 98%, sans pourtant avoir fait attention.

    Comme quoi, avoir un site statique c’est écolo.
    C’est un peu l’application extrême du conseil « Optimiser le code ». Le meilleur code est de ne pas avoir de code du tout. ¯\_(ツ)_/¯

  2. 90 et 93% pour 2 site dont le cms est un développement personnel. D’ailleurs pour optimiser les performances d’un site le point à regarder c’est le cms utilisé, car WordPress fait parti des plus gourmand donc loin d’être vert

    1. Constantin Boulanger

      WordPress peut être très très lourd c’est vrai, mais uniquement si on le sature de plugins et de thèmes non optimisés. La plupart des sites que je fais avec des WordPress sont ultra performants car je mets le stricte nécessaire et je mets en place une politique de cache aggressive.

      Sinon oui c’est vrai, rien de mieux qu’un CMS maison, tu code uniquement ce dont tu as besoin, donc en termes de performances, on peut difficilement rivaliser 🙂 !

  3. Bonjour,
    Une recommandation pour les outils de visioconférence très demandés pendant le confinement ?
    BigBlueButton est-il relativement vert ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.