Accueil » Wordpress » Maintenance WordPress – Comment maintenir un WordPress, prévenir pour ne pas guérir

Maintenance WordPress – Comment maintenir un WordPress, prévenir pour ne pas guérir

Vous êtes nombreux à venir me voir pour avoir des conseils sur la maintenance de WordPress sur le long terme. Ce n’est pas forcément chose aisée quand on y connait rien et la jungle de tutoriels et extensions WordPress en tout genre n’aide pas à avoir un WordPress propre.

Bien commencer avec WordPress

L’hébergement

Cela peut paraitre comme une banalité, mais le choix de l’hébergeur n’est pas anodin dans la vie de votre blog / site vitrine / boutique en ligne WordPress. En effet, même si vous ne souhaitez pas mettre trop cher, certains hébergeurs sont meilleurs que d’autres. Pour les petits budgets, je conseille O2Switch, qui propose pour 5€/mois, une offre clé en main de qualité.

Dans tous les cas, je vous conseille de prendre un hébergement qui propose des sauvegardes quotidiennes sur 7 jours glissants (fichiers et base de données !). Vous pourrez dormir avec l’esprit tranquille et ne pas craindre de perdre votre source de revenus.

Songez à prendre un hébergement assez puissant et qui pourra tenir le nombre de visiteurs que vous attendez.

Les extensions

Pour les extensions, je ne vais pas plus rentrer dans les détails que ça puisque j’ai dédié un article aux meilleures extensions WordPress pour bien débuter il y a quelques temps.

Veillez à bien choisir les extensions avec lesquelles vous allez commencer, elles seront déterminantes dans la santé de votre installation WordPress.

Certaines installent de nouvelles tables dans la base de données, d’autres ont un impact significatif sur vos performances.

Le thème

Certains thèmes WordPress peuvent être le pire fléau de l’histoire ! Pourquoi ? Parce que WordPress est largement centré sur les thèmes, qui peuvent indépendamment des autres, activer / installer des fonctionnalités supplémentaires.

S’il faut être vigilant dans le choix de ses extensions, il faut l’être encore plus dans le choix de votre thème ! Certains thèmes, qu’ils soient payant ou non, embarquent un nombre phénoménal de fonctionnalités et de dépendances qui ne feront surement que polluer votre WordPress.

Ce n’est pas parce que vous avez acheté un thème à 90$ sur ThemeForest ou TemplateMonster qu’il est de bonne qualité. Certains le sont, mais pas tous.

Le rythme de croisière

Théoriquement, le rythme de croisière comme son nom l’indique, doit être assez tranquille. Il vous suffit de créer du contenu éditorial pour votre blog ou de gérer votre catalogue et vos commandes si vous avez un e-commerce avec WordPress.

La seule chose à laquelle vous devez faire attention c’est les mises à jours. WordPress propose un système de mise à jour automatique, je n’en suis pas fan, je préfère avoir le contrôle et pouvoir faire mes vérifications d’usages avant chaque mise à jour.

Les mises à jours de WordPress

Comme tout CMS (Content Manager System / Système de gestion de contenu), WordPress se met à jour régulièrement. Pour quelles raisons ? Simplement pour apporter de nouvelles fonctionnalités, puis des mises à jour pour corriger les bugs de ces nouvelles fonctionnalités 😃.

Il y a régulièrement des mises à jours mineures, qui sont sans grand danger et que je recommande de faire ! Les mises à jours majeures sont un peu plus risquées, c’est pour cela que je conseille toujours de sauvegarder votre site complètement (encore une fois, fichier et base de données !) avant de faire la mise à jour. Ces mises à jours majeures amènent des nouvelles fonctionnalités mais permettent aussi à WordPress d’implémenter les nouvelles versions de PHP, qui sont généralement plus sécurisées que les version obsolètes.

Les mises à jour de plugins et thèmes

Pour les mêmes raisons que le CMS WordPress, les plugins et thèmes peuvent recevoir des mises à jours. Généralement sans effet de bord, j’ai eu quelques surprises de temps en temps.

N’hésitez pas à parcourir le changelog de chaque extension / thème afin de déterminer rapidement si la mise à jour peut avoir des effets de bord. Dans la majorité des cas, vous n’aurez pas de souci.

L’ajout de nouvelles fonctionnalités

Que ce soit via un changement de thème ou un plugin, l’ajout d’une fonctionnalité est à faire en prenant les précautions qui s’imposent. N’hésitez pas à faire une sauvegarde de votre site (fichiers et base de données !) avant de le faire. J’ai déjà eu des clients qui ont subitement voulu changer de thème, ce dernier a complètement planté leur site et impossible de revenir en arrière, l’accès au back-office était inopérant.

Si vous (ou le professionnel qui gère votre site) avez un site de préproduction, utilisez-le ! Il est préférable que ce soit ce dernier qui fasse office de crash-test.

Que faire si votre WordPress est piraté ?

Si vous vous rendez compte que votre WordPress a été piraté / hacké, je vous conseille de ne pas paniquer. C’est facile à dire, mais rassurez vous, tout n’est pas perdu. Il y a quelques manipulations de bases à faire rapidement pour « endiguer » le problème avant de faire quoi que ce soit d’autre :

  • Modifiez votre identifiant et le mot de passe FTP
  • Modifiez le nom de la base de données, de l’utilisateur et le mot de passe
  • Modifiez vos identifiants WordPress (avant ou après la réparation selon les cas)

Je ne ferai pas le détail complet de comment réparer votre site piraté, cependant, il existe en général deux solutions. Vous pouvez, soit restaurer une sauvegarde de votre site (d’où l’utilité d’un bon hébergeur), soit le nettoyer à la main. Peu importe le cas, il est crucial de modifier les accès et identifiants, comme listé ci-dessus. Cela diminuera les chances de récidives.

Vous pouvez contacter un professionnel WordPress, ce ne sera pas de trop. Certains sites sont piratés à cause de failles dans le code des thèmes ou plugins qu’ils utilisent et c’est assez compliqué à diagnostiquer. Seul un professionnel avec un œil avisé sera capable de déterminer la cause de ce piratage. Dans certains cas, il sera aussi nécessaire de migrer votre WordPress vers un nouvel hébergeur, plus sécurisé.

Conclusion

Il n’est, à priori, pas compliquer de gérer et maintenir un site WordPress, que ce soit un blog, site vitrine ou une boutique en ligne. Il faut cependant prendre des précautions dès le départ et ne pas abuser de thèmes et plugins qui pollueront votre site, qui deviendra plus dur à maintenir et qui sera d’autant plus lent.

Certains professionnels, dont je fais parti, proposent des maintenances WordPress (aussi appelée TMA / Tierce Maintenances Applicative) afin de vous aider et de vous décharger de cette responsabilité. Ils pourront ainsi vous garantir une continuité de vos services en toutes circonstances !

N’hésitez pas à posez vos questions, sur WordPress ou autre, auxquelles je répondrai avec plaisir ! 😀


Rejoignez les 1 646 autres abonnés


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.