Accueil » E-Commerce » Améliorer vos performances WordPress avec le cache objet !

Améliorer vos performances WordPress avec le cache objet !

Wordpress Object Cache

Au fil de mes différents articles sur les performances WordPress, vous avez sûrement retenu qu’il faut mettre en place un système de cache performant sur votre site web WordPress ou boutique en ligne WooCommerce.

Ce cache concerne essentiellement la page web en elle-même ainsi que les ressources statiques tels que les fichiers JS et CSS. Cependant, on entend moins parler du cache objet, qui peut être un parfait complément.

Qu’est-ce que le cache objet ?

Le cache objet stocke les résultats des requêtes issues de la base de données afin que ces derniers soient livrés depuis le cache la prochaine fois que c’est nécessaire. Cela accélère les temps d’exécution PHP et réduit la charge de votre base de données de WordPress. Particulièrement pratique cas de grosse charge de trafic !

WordPress propose un cache objet par défaut, WP_Object_Cache, cependant il n’est pas assez puissant et efficace pour avoir de véritable gains de performances.

Quels sont les avantages de la mise en cache d’objets ?

Comme je le disais en introduction, le cache objet n’est pas un doublon du « cache de page » mais est complémentaire d’un module de cache tel que WP Rocket ou WP Super Cache, pour ne citer qu’eux.

Hormis soulager l’utilisation de la base de données de manière générale, la mise en place du cache objet peut avoir un impact sur des pages et zones de votre site ou boutique en ligne exclues ou non mises en cache par le cache de page. Cela inclut donc le back office / l’administration mais aussi les pages telles que le panier, les zones membres et d’autres parties très « dynamiques » en termes de données.

La mise en place du cache objet aura également un effet bénéfique sur le temps de réponse serveur, communément appelé TTFB.

Comment mettre en place le cache objet ?

La mise en place du cache objet peut être relativement simple si on a l’habitude de mettre un peu les mains dans le cambouis, sinon li faudra surement faire appel à un freelance WordPress qui sera capable de s’en occuper.

Généralement, les deux systèmes de caches objets cités son Memcached ou Redis. Je suis plutôt team Redis, pour son efficacité, sa souplesse et ses possibilités plus nombreuses que son « concurrents ».

Pour ces multiples opérations et si vous voulez les réaliser vous-même, il vous faudra posséder un serveur dédié, VPS ou hébergement sur lequel vous avez accès à une ligne de commande ou un hébergeur qui propose ce genre de services.

Installer Redis sur le serveur

Pour commencer, il faut donc installer Redis ainsi que le paquet nécessaire pour faire l’interface avec PHP, PHP Redis :

apt install redis-server php-redis

On teste rapidement si l’installation se déroule bien en tapant la commande redis-cli dans votre terminal, puis tapez ping. Si vous obtenez un retour PONG, c’est que tout est OK pour le moment !

Configuration rapide du serveur Redis

L’accès au fichier de configuration Redis est :

nano /etc/redis/redis.conf

Modifiez ces valeurs :

maxmemory 256mb #La taille maximum du cache Redis que vous souhaitez allouer
maxmemory-policy allkeys-lru #Permet de remplacer les anciennes valeurs par les nouvelles 
requirepass VOTRE MOT DE PASSE

Pour prendre en compte ces valeurs, redémarrez le serveur Redis : service redis-server restart

Configuration et activation du cache objet sur WordPress

Maintenant que tout est prêt au niveau du serveur, il ne reste plus qu’à configurer WordPress et à activer le cache objet sur ce dernier afin d’accélérer votre site ou votre boutique en ligne ! 🚀

Dans un premier temps, installez le plugin WorPress : Redis Object Cache

Ensuite, éditez le fichier wp-config.php à la racine de votre installation WordPress et insérez les lignes suivantes juste après la ligne define('DB_COLLATE', '');

define('WP_REDIS_HOST', '127.0.0.1');
define('WP_REDIS_PORT', '6379');
define('WP_REDIS_PASSWORD', 'VOTRE MOT DE PASSE');
define('WP_CACHE_KEY_SALT', 'nom_de_domaine.tld');

La ligne WP_CACHE_KEY_SALT est importante, cela correspond au préfixe du site pour les données du cache. En effet, si vous possédez plusieurs sites sur votre serveur ou hébergement et que vous souhaitez activer Redis pour chacun de vos sites, il est important de bien différencier les valeurs pour chaque site pour ne pas que Redis envoie des données d’un site sur un autre.

Enfin, il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur la page de configuration du plugin Redis Object Cache et cliquer sur « Enable Cache« .

C’est opérationnel ! 🚀

Monitorez votre cache Redis

Petite astuce, si vous souhaitez connaître la taille du cache Redis (taille que avez configuré plus tôt, 256mb dans mon exemple), vous pouvez tapez ces commandes :

redis-cli
auth VOTRE MOT DE PASSE
Info MEMORY

Si vous souhaitez voir ce que Redis met dans le cache ou réutilise depuis le cache

redis-cli
auth VOTRE MOT DE PASSE
monitor

Rejoignez les 1 657 autres abonnés

Conclusion

Vous savez désormais tout ou presque sur le cache objet et vous êtes en capacité de le mettre en place sur votre site ou boutique en ligne.

La santé et les performances de votre site s’en porteront mieux ! Votre site sera plus rapide et votre bas de donnés sera soulagée lors des fortes affluences. Pour améliorer de façon durable la santé / pérénité d votre site,

N’hésitez pas à partager vos résultats ou difficultés en commentaires 😀 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.